Le Thé : origines et vertus


Catégories : Autour du Thé

Le thé : origines et vertus

 

Thé noir, vert, blanc, rouge… Nombreuses sont aujourd’hui les variétés de thés qui renvoient chacune à des odeurs, des parfums bien différents. Mais à l’origine de ce panel si varié, une seule plante : le théier. Son nom scientifique est le camellia sinensis. Qu’ils soient verts ou noirs, tous les thés viennent de cette même plante. Seul le théier produit la boisson dont les Européens se régalent depuis 400 ans. Il pousse principalement en Chine, en Inde, au Sri Lanka et au Japon, dans d’immenses plantations. Pour une qualité optimale, on cueille seulement les deux premières feuilles et les bourgeons.

 

Le thé est aujourd’hui la boisson la plus consommée au monde après l’eau

C’est la façon de travailler et de transformer la feuille, une fois cueillie, qui va permettre de donner naissance à des thés aux saveurs et aux vertus variées.

 

vocabulaire du thé

 

Ce processus de fabrication nous vient de Chine, où le thé apparaît au VIIIe siècle. Il est ensuite utilisé en tant que boisson, telle que nous la connaissons, au Japon dès le IXe siècle et ne sera introduit en Occident qu’aux alentours du XVIe siècle.

Le thé est riche en goût et en substances saines. Il est bon pour les dents car riche en fluor, ce qui est très important pour l’émail. Les tanins contenus dans le thé empêchent les sucres de nuire aux dents. Avec le temps toutefois, il a tendance à les colorer – le thé noir plus que le vert.

Les vertus du thé ne s’arrêtent pas là. Il prévient les infarctus et AVC : l’acide tanique dilate les vaisseaux. Cinq tasses de thé par jour permettent de diminuer la mortalité de 16 % selon des chercheurs nippons. Le thé noir, qui est fermenté, n’est pas aussi bon pour la santé que le thé vert. Les quelques polyphénols restants dans le thé noir annulent les vertus du thé, surtout agrémenté d’un nuage de lait : le lait supprime les effets positifs du thé noir car il contient des protéines lactiques qui empêchent les polyphénols de passer dans le sang et de déployer leurs bienfaits.

 

 

Les polyphénols ont un effet antioxydant et neutralisent les radicaux libres qui peuvent déclencher des cancers. La quantité de polyphénols dépend de la durée d’infusion. Les polyphénols se libèrent des feuilles au bout de 4 à 5 minutes, c’est ce qui rend le thé plus fort. Lorsqu’on laisse son thé infuser seulement 2 minutes, pas ou très peu de polyphénols sont libérés.

Le tanin a des vertus apaisantes pour le système digestif. Le thé soulage en cas de maux de ventre. Attention, le thé fait chuter le taux de fer, ce qui nous rend fatigués et sans énergie. En cas d’anémie, il ne faut cependant pas bannir le thé, mais le consommer en dehors des repas, au moins 1 heure avant ou après. 

La culture du thé est en pleine métamorphose. Préparé différemment selon les pays et coutumes, le thé sera plus ou moins fort, chaud ou glacé, nature ou parfumé, agrémenté ou non d’un nuage de lait.

 

Articles en relation