La préparation du thé


Catégories : Autour du Thé

Comment bien préparer son thé ?

 

Utilisez idéalement une bouilloire à thermostat ou bien une bouilloire simple accompagnée d’un thermomètre de cuisine afin de maîtriser parfaitement la température de l’eau.

guide de préparation des thés

Ne jamais faire bouillir l’eau : une eau bouillante brûle les feuilles de thé et ne permet pas de faire ressortir les meilleurs arômes du thé.

Utilisez l’équivalent d’une cuillère à café de thé par tasse.

Couvrir le thé pendant l’infusion permet de conserver les arômes. (La majorité de la théine est diffusée pendant les premières minutes de l’infusion.)

 

Attention: Plus il est infusé, plus le thé est amer.

 

Le thé vert, séché à la vapeur d’eau, déploie rapidement tous ses arômes. S’il infuse trop longtemps, le thé vert devient amer. Le thé blanc est simplement séché après récolte, si on l’aime corsé, on peut le laisser infuser plus longtemps. A l’inverse, le thé noir développe très vite sa saveur.

La température doit être sélectionnée individuellement en fonction du produit. Une eau bouillante ne détruit pas les vitamines mais rend le thé plus amer. Dans ce cas, mieux vaut attendre quelques minutes ou ajouter de l’eau froide. Il est également important d’utiliser une eau à pH bas, sinon l’eau doit être filtrée. 

Le thé froid est souvent plus amer que le thé chaud car, dans le thé qui repose, il reste des particules qui continuent à infuser. Le thé, comme le café, est un excitant puisqu’il contient de la caféine. En revanche, elle se libère plus lentement dans le thé que dans le café. Le thé a un effet plus excitant lorsque l’infusion est courte par rapport à un thé qui a infusé plus longuement. Dans ce cas, la concentration de tanin augmente, ce qui diminue l’effet de la caféine.

La taille des feuilles de thé a un impact sur la durée d’infusion. Avec une feuille entière, les arômes sont libérés lentement, de manière très équilibrée. A l’inverse, un thé broyé, bien trop petit pour que les feuilles puissent s’ouvrir, est composé d’une sorte de poussière de thé : ce sont des feuilles moulues très finement. Là, les arômes se libèrent de façon incontrôlable.

 

Les nombreux arômes et les tanins permettent d’influer sur le goût final, en jouant sur le temps d’infusion, la taille des feuilles ainsi que la température et la dureté de l’eau. A chacun de trouver celui qu’il préfère…question de goût !

Articles en relation